Vivre les îles du Salut et leur magie...en CATAMARAN   Odile et Loïc
    

Mise à jour le : 23/01/07
 

                     

Bienvenue en Amazonie Française, en "Guyane" ou la forêt primaire se confronte à la très haute technologie du lanceur "Ariane". Venez vous ressourcer et découvrir avec nous ce que nous aimons...  

 

  Votez pour ce site au Hit-parade DomTomFr A vous de voir ?   SpiderWeb

 

                           Accueil Sommaire Le tarpon dans le monde Generalites Choix Tech 1 Tech 2 Tech 3 Tech 4 . Biotope Poissons 1 Poissons 2 votre vedette. Liens amis

 

Venir en Guyane  Autres loisirs  photos 2001  Vos photos 2002 Meilleurs moments 2003  Les resas  les news  Prestations et coûts

 

  0264 barre clignotante.gif (8656 octets) Le tarpon dans le monde  0264 barre clignotante.gif (8656 octets)  

 

 

 

L'impossible "MONSIEUR TARPON" (megalops atlanticus) Poisson de l'atlantique aux grands yeux....

 

      

 

Généralités

 

           Je me suis largement inspiré pour écrire ces quelques lignes d'un merveilleux article paru à la signature de P.Affre dans un magazine maintenant disparu "Grand Air Passion", d'articles parus dans La Pêche en Mer, (Michel Castaingt ) de conversations avec des "pêcheurs voyageurs" venus  pêcher en Guyane , de nombreux  échanges avec R.Dupont, ou de simples observateurs des choses de la mer, dans les régions où sévit notre "Silver king" et regrouper un maximum de renseignements sur cette espèce unique et extrêmement ancienne (Mésozoïque, environ 300 millions d'années) et bien entendu de nos 17 ans d'expérience de pêche autour des Iles du Salut consacrés à 'L'impossible Mr Tarpon "

 

 

 

Répartition

  •         C'est bien sûr un poisson de l'atlantique , on le trouve des deux côtés de l'océan, fréquentant de préférence les zones côtières tropicales et particulièrement dans les embouchures de tous les grands fleuves.   

  •         le Sénégal, la Côte d'ivoire, la Casamance, le Nigeria, le Congo le Gabon et la Guyane sont des zones de pêche réputées, sans oublier bien sûr, Sierra Léone,  Mecque des gros tarpons. 

  •         Présents dans toutes les régions tropicales et subtropicales des côtes Est des deux Amériques, également en Nouvelle Écosse très au nord (gulf stream ) on les trouve en abondance, en Virginie, tout le long du golfe du Mexique, au Venezuela, en Guyane, au Brésil, aux Antilles (Guadeloupe) , à Cuba, c'est un poisson migrateur mais personne jusqu'à présent n'a pu déterminer et expliquer de façon claire les raisons et surtout les zones de ses migrations.

  • " ILS" apparaissent de façon très soudaine, dans votre zone de pêche et disparaissent aussi vite, à la faveur d'un changement de courant, de température, de pression, depuis 17 ans que je le pêche, j'essaie encore de comprendre!

  • Par contre en GUYANE, ils sont extrêmement nombreux dès les eaux claires, stabilisées en température, avec des courants d'est sud-est, avec un clapot léger, (surtout éviter les courants orientés au nord, venant du sud)

 

 

 

En Guyane

  •           Nous avons observé la présence, certes toute l'année des jeunes (baby et moyens), mais les bigs mamoo, de  l'espèce de 60 à 100 kg sont plutôt présents, de mars à juin et de septembre à décembre, nous supposons qu'ils sont, le reste du temps, peut-être dans les embouchures des grands fleuves (non fréquentés) comme la Mana, la Sinnamary, l'Oyapock et l'Approuague, car  aucun essai sérieux en embouchure, n'a été jusqu'à présent tenté , par contre les battures du Connétable (Est de Cayenne) sont une excellente zone de pêche des grands tarpons entre autres !

  •         Notre ex-concurrent et néanmoins ami Richard Dupond, grand spécialiste du tarpon en Guyane pense aussi que ce poisson est capable de migrer vers le grand large "façon pélagique", et ceci en fonction des puissants courants de cette région, bon on peut admettre en effet que les tarpons de manière général dans le monde peuvent (pourquoi pas?) migrer vers des zones situées en eau profonde et de qualité différente, mais cela reste à prouver!

Made in USA

  • Les Américains "supposent" eux aussi que les tarpons sont de grands migrateurs, mais pas transocéaniques comme les thons ou encore les marlins, ils pensent que les tarpons migrent en eau profonde vers le golfe du Mexique, les eaux chaudes et bleus du gulf stream, ou la mer des Caraïbes par exemple ! Ils ont observé leurs retour dans les flats de Floride (début mars) à la faveur , notamment d'une élévation de température de 1 ou 2 degré !

 

 

 

Les tarpons sont euryhalins...

  • Par contre ce qui m'interpelle dans cette théorie, c'est que s'il est démontré que les tarpons sont "euryhalins" ,combien de temps leur organisme  accepte-il de supporter les profondes et importantes différences physico-chimique de l'eau de mer par rapport aux eaux tropicales côtières ? 

  •         De plus jamais, la flotte des chalutiers guyanais qui travaille en face des îles du Salut,  à environ une dizaine de milles n'a piégé dans leurs chaluts, ni gros ni petits tarpons, de même les" tapouilles" (petits ligneurs spécialisés sur le "Vivaneau " ) qui pêchent (toute l'année) avec des sardines ( appâts préférés du tarpon en Guyane ) n'en n'ont jamais pris ! De manière générale les poissons, tout comme la majorité des autres espèces animales, obéissent  au moins à deux instincts primordiaux, le premier la nourriture,  et le deuxième souvent lié au premier, la recherche d'un lieu de reproduction (confort et sécurité des nouveaux nés). 

 

 

  Conclusions

  • Nous avons trouvé à plusieurs reprises lors du tri de la poche d'un petit chalutier travaillant autour des îles, des petits tarpons de moins de 15 cm mêlés à des crevettes seabom leur nourriture de base, ce qui laisserait penser que les îles sont peut-être un lieu de reproduction! Les eaux des îles sont des eaux saumâtres dont les caractéristiques varient de façon considérable selon les apports des masses d'eaux amazoniennes.

  •         Si l'on admet par ailleurs que la variation des paramètres météo influe sur le schéma mondial, de survie et de reproduction des espèces, on peut peut-être admettre, que dans une région donnée lorsque le printemps revient ou que la saison des pluies commence (en eau douce, l'apport d'eau nouvelle déclenche très souvent les cycles de reproduction) cela se traduit en mer par des changements de températures, de qualité (salinité, pH...) des eaux, conditionnant la présence ou non de phytoplancton, et la modification des courants marins nourriciers, et par là même déclenche une modification du comportement des espèces associées au milieu considéré.

                                                                                                                                                                                                                                       RC Nicol

 

Journée en mer      Les réservations       Les îles       Les News       Venir en Guyane      Autres loisirs        Vos photos 2001      Vos photos 2002   

 

Accueil Sommaire Le tarpon dans le monde Generalites Choix Tech 1 Tech 2 Tech 3 Tech 4 Tarifs Guy. Tarifs exp. Biotope Poissons 1 Poissons 2 votre vedette. Liens amis

Venir en Guyane  Autres loisirs  photos 2001  Vos photos 2002 Meilleurs moments 2003  Les resas  les news  Prestations et coûts